Biographie de l’auteur : Article écrit par Sophia Li, elève en onzième année de l’Ontario. Sophia étudie le français à l’école secondaire parmi d’autres langues étrangères comme un passe temps. 

« Ma première expérience dans un lieu de travail français »
 

Depuis que j’ai commencé mon expérience coopérative avec Le français pour l’avenir, j’ai appris plein de leçons, et rencontré aussi bien des nouvelles choses. Attends, je te raconte mon histoire… 

Évidemment, le français n’est pas ma langue maternelle, alors chaque tâche était devenue deux fois plus difficile. C’est drôle, car mon vocabulaire avait manqué des phrases essentielles dont je n’aurai jamais pensé avoir besoin. Par exemple, j’étais en train d’envoyer des textos, jusqu’à ce que je me rends compte que je ne connaissais pas le mot pour clavier.Cela prend beaucoup de concentration pour travailler dans une autre langue, mon cerveau court dans un parcours de combattant chaque fois j’essaye de communiquer des messages, même simples – tu parles d’un exercice! En tout cas, c’était une bonne opportunité pour améliorer mon français; en ce moment, je suis enrôlée dans un cours francais où j’ai trouvé que je peux parler plus librement, et écrire à un niveau plus avancé grâce au toute la pratique dans ce placement. Alors, il faut affronter quelques défis pour avoir une meilleure maîtrise de la langue.

Parler d’un exercice!

Dans mon placement comme Agente de programme et des communications, j’ai créé des visuels pour les médias sociaux les uns après les autres. J’ai pris beaucoup de plaisir en faisant ça- comme artiste c’est considéré un exutoire amusant de créativité. En outre, les visuels n’étaient pas aussi difficiles à faire que l’écriture parce que l’image parle au-delà des limites de langue.

D’un autre côté, parfois j’ai lutté à cause de la monotonie de certaines tâches -je n’oublierai jamais les centaines de courriels que j’ai envoyé. En revanche, tous les courriels m’ont aidé à me conformer dans un lieu de travail professionnel et réaliste. Pour accomplir de grandes choses, parfois c’est nécessaire de faire quelques tâches ennuyeuses!

Plus tard dans l’année, j’ai appris comment utiliser WordPress en travaillant sur le blogue du Français pour l’avenir, Honnêtement, j’ai une grande aversion pour toutes les choses technologiques, alors jamais je n’aurai pensé que je suis capable de produire un blogue sur un site web. Cette victoire personnelle m’a familiarisé avec WordPress, donc je suis prête si je voudrais établir quelque chose comme un blogue de voyage dans l’avenir. 

Moi? Un blogue?

Pendant mon expérience, j’ai recu une opportunité spéciale d’assister au forum des jeunes au nom de Francais pour l’Avenir. Ce jour m’a permis interagir directement avec des étudiants comme moi à Durham en expliquant des initiatives de l’organisme. L’expérience m’a rendu plus confiante en moi-même, puisqu’il a validé mes compétences comme une travailleuse. Je suis reconnaissante de mon placement car il y avait tellement d’aspects passionnants et différents des expériences coopératives de mes pairs. 

J’encourage chacun à participer dans un programme coopératif, au moins essayer une fois-je te promets qu’il vaut la peine. J’aime bien le sentiment de travailler en étant partie d’une équipe, avec du support constant est irremplaçable.  


Enfin, je voudrais remercier l’équipe de Français pour l’Avenir, Noëlla, et Émeline, pour votre support, et l’opportunité de croissance dont vous m’avez donné!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *