L’anxiété affecte des millions de jeunes à travers le monde. Étant moi-même touché par ce défi de santé mentale, je connais assez bien le sujet. Avec cet article, j’aimerais te faire découvrir la beauté de l’anxiété. J’espère t’offrir une vision moins négative de l’anxiété en abordant ses avantages et alors peut-être modifier ta façon de la percevoir!

De notre façon unique de réfléchir jusqu’aux petits combats qu’on livre au quotidien, il me fera plaisir d’énumérer les beautés de l’anxiété! Ça t’intéresse? Allons-y!


Myriam Richardson, jeune auteure de l'articleBiographie de l’auteure : Myriam Richardson est une élève de 11e année à l’école W.-A.-Losier de Tracadie au Nouveau-Brunswick. Depuis déjà plusieurs années, elle s’intéresse à l’écriture, à la psychologie et au journalisme. Son plus grand rêve est de vivre de ses passions en signant des articles de tous genres pour un journal à grand tirage ou bien chez Radio-Canada.


Une façon unique de réfléchir

À mon avis, la plus belle caractéristique de mon trouble anxieux, c’est mon obsession à réfléchir, presque de façon excessive. En réfléchissant autant, le cerveau se met à analyser toutes les facettes d’une situation, d’une personne ou d’un événement. Cette obsession est beaucoup plus utile que tu le penses probablement et avant de t’expliquer pourquoi, je t’invite à lire les phrases suivantes :

  • « Tu réfléchis tellement plus que moi! »
  • « Tu t’inquiètes un peu trop. »
  • « Tu penses à des choses sans importance. »
  • « Je n’avais pas pensé à tous ces détails! Merci! »
  • « Je voyais cette situation sous un autre angle. »
  • « J’aime ta façon de voir les choses! »

Toutes ces phrases décrivent plutôt bien la perception des autres de mon obsession à réfléchir. Parfois, il est vrai que cette façon de penser peut avoir l’air exagérée et elle est mal comprise par les gens  que je côtoie. Cependant, elle peut être très utile dans différents domaines.  

Quand tu es anxieux, tu as la capacité de percevoir une situation sous tous ses angles et de te préparer en conséquence, ce qui peut être très utile dans un milieu de travail qui demande une attention aux détails. Aussi, tu arrives à mieux comprendre les gens qui t’entourent et tu as une grande écoute. Ce sont de très belle qualité à avoir. Utilise bien la petite voix dans ta tête, afin qu’elle te soit utile!

En plus de t’aider à mieux évaluer le monde qui t’entoure, l’anxiété te fais réfléchir énormément sur ta personne. Chaque phrase, et chaque action sont minutieusement examinées par ton cerveau. Assure-toi d’être patient et compréhensif avec toi-même afin de bénéficier de toutes les pensées qui s’entremêlent dans ta tête.


Un esprit combatif

« La résilience, c’est la capacité à surmonter les chocs traumatiques. » Tu peux faire plusieurs liens entre l’anxiété et la résilience, notamment dans la façon dont tu gères les situations très stressantes.

Tout d’abord, il faut savoir que l’anxiété peut parfois causer ce qu’on appelle des crises de panique  des moments très désagréables, terrifiants et même traumatisants à éprouver pour certaines personnes. Si tu fais de l’anxiété, tu sais très bien de quoi je parle! Ta capacité à surmonter ces événements, c’est ce qui va approfondir ta résilience. Comment? En travaillant sur la façon dont tu gères ton anxiété!un petit soldat - anxiété et esprit combattif

Chaque jour, tu entraînes le petit guerrier dans ta tête à se battre et à se relever en cas de chute! Être résilient, c’est faire preuve d’une très grande force. Lorsque la vie dépose des situations difficiles sur ton chemin, ton petit guerrier doit être prêt à attaquer! il est important de bien l’entraîner, afin de ne jamais perdre de batailles.

Faire de l’anxiété, c’est un combat quotidien avec la petite voix dans ta tête. Même si tu essayais, elle resterait toujours avec toi. Cependant, j’aime bien cette petite voix. Elle nous rappelle quotidiennement l’importance de tout ce qui se trouve autour de nous. J’ai appris à l’aimer, et à comprendre comment elle m’aide à devenir une meilleure personne. Chaque jour, je continue à entraîner mon petit guerrier, et je t’invite à faire la même chose!


Un grand sens de l’organisation

Si tu es comme moi et que tu as un trouble anxieux, tu as sûrement remarqué que l’anxiété modifie tes pensées. En réfléchissant autant et de façon excessive, il est nécessaire de faire un tri dans sa tête, et d’apprendre à s’organiser! Avant de développer de l’anxiété, j’étais le genre de personne qui oubliait constamment les choses importantes! Je n’étais pas à l’heure, j’avais de la difficulté à m’organiser et je devais faire des efforts pour garder les choses en ordre dans mon environnement de travail. Cependant, je suis fière de dire qu’aujourd’hui, je ne pourrais jamais me passer de mon agenda et de mes listes! Ces deux outils m’ont beaucoup aidé, et pourraient sûrement t’aider toi aussi.

 Grâce à mon anxiété, je suis plus organisée que jamais. Tous les matins, ma liste de choses à faire est prête! Le soir, j’écris celle du lendemain afin de détendre mon esprit et de diminuer mon stress.  L’anxiété m’a permis de développer cette bonne habitude!


Des relations profondes

des mains qui se touchent - anxiété et relationsDiscuter de son anxiété avec un ami ou un partenaire, ce n’est pas toujours facile. Expliquer les caractéristiques de l’anxiété peut devenir un peu compliqué, surtout quand il faut en parler à quelqu’un qui n’est pas atteint d’anxiété. Cependant, discuter de santé mentale peut grandement approfondir une relation. Personnellement, j’aime parler de mon trouble anxieux au gens qui m’entourent afin de les aider à me comprendre. 

Comme je l’ai dit plus tôt, l’anxiété nous fait beaucoup réfléchir et pour ce qui est des relations, je trouve que l’anxiété m’aide à être une bonne amie. J’écoute attentivement et j’analyse mes amis dans le but  de les aider et de les conseiller au mieux de mes compétences. Aussi, je suis très compréhensive et empathique, j’arrive facilement à me mettre dans la peau des autres. Ces belles qualités se sont développées chez moi en même temps que mon trouble anxieux et j’en suis très reconnaissante.


De l’apprentissage quotidien

La santé mentale est une chose qu’il faut prendre au sérieux et apprivoiser un jour à la fois Malheureusement, il arrive que ça ne soit pas rose. Dans ces moments-là, plus que jamais, ne te laisse pas décourager. Moi-même, je ne réussis pas toujours à faire taire la petite voix dans ma tête, mais j’ai appris à vivre avec mon trouble anxieux et je suis convaincue que tu peux le faire toi aussi! 

Quand les jours te seront plus difficiles, j’espère que tu te rappelleras de toute la beauté qui se cache chez toi! L’anxiété fait partie de la personne que tu es aujourd’hui. Sois fier de ton cheminement. N’oublie pas que ton anxiété est une force et non une faiblesse.


Si tu veux parler à quelqu’un pour te confier, particulièrement en situation de crise, je t’encourage à parler avec ta famille, avec tes amis ou même avec un ou une de tes enseignants.

Autrement, si tu préfères l’anonymat, tu peux contacter en tout temps une des organisations suivantes. Leurs agents sont là pour t’écouter :

  • Ressource pancanadienne : Jeunesse, J’écoute au 1 800 668-6868 ou sur jeunessejecoute.ca
  • Ressource québécoise : Tel-jeunes au 1 800 263-2266 ou sur teljeunes.com
  • Ressource autochtone : Espoir pour le mieux-être au 1-855-242-3310 ou sur espoirpourlemieuxetre.ca (aussi disponible en cri, en ojibwa et en inuktitut)

Comme toujours, la chose à faire si tu es en danger, c’est d’appeler les services d’urgence en composant le 911.

Categories: Blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *