Biographie de l’auteur :                                                                    Article écrit par Vyacheslav Stupak. Vyacheslav est un étudiant en 12e année à l’École Bayview Glen à Toronto, en Ontario. Il a une passion ardente pour les langues étrangères et parle couramment quatre langues. Il est également un des ambassadeurs du Français pour l’avenir qui a participé au FNJA 2019 à Victoria, en Colombie-Britannique, ainsi qu’un des Jeunes Leaders Bilingues du Français pour l’avenir cette année.


Imaginez que vous êtes un étudiant du lycée et que vous devez écrire une rédaction de 750 mots à propos d’un problème global. Comment est-ce que vous commenceriez votre essai ? Quel est votre argument ? Vous sentez que vous avez des options illimitées. Cependant, il y a quelques astuces pour écrire une rédaction qui peuvent rendre ce processus plus intéressant et efficace. Il faudra aussi que votre essai se démarque de celui des autres participants. Cet article vous montrera l’information essentielle pour écrire une bonne introduction, formuler votre thèse, organiser les arguments, écrire une conclusion forte, et des astuces pour créer une rédaction réussie et prodigieuse.


Introduction de la rédaction :

Le but de l’introduction est d’attirer la curiosité du lecteur. Vous pouvez poser une question palpitante, confronter le lecteur avec un paradoxe ou une contradiction. L’introduction doit intriguer le lecteur pour qu’il ne puisse pas résister au désir de lire le reste de votre rédaction. Par exemple, un essai peut commencer par une statistique surprenante pour alerter le lecteur comme:

« Fonte des glaciers, hausse du niveau de la mer, inondations, feux de forêt, maladies, voilà seulement quelques-unes des conséquences du changement climatique. »

-Extrait de la rédaction de Julianne Lacelle, gagnante de la bourse de 12 000$ de l’Université d’Ottawa dans la catégorie français langue maternelle.

Une autre façon de commencer votre rédaction est de raconter une histoire personnelle qui est liée au thème de l’essai. Par exemple:

« Quand j’avais 10 ans, j’ai eu la chance d’entendre un autochtone me parler de ses traditions et de sa culture lors d’un atelier dans le gymnase de mon école élémentaire. J’ai tout de suite admiré le mode de vie des Autochtones car ils vivent en harmonie avec la nature. Depuis, j’essaie d’avoir une approche similaire dans mon désir de prendre soin de notre environnement. »

-Extrait de la rédaction de Camille Pellicano, gagnante de la bourse de 8 000$ de l’Université d’Ottawa dans la catégorie français langue maternelle.

Une forte introduction doit inclure une histoire, mais doit aussi être intrigante. Elle doit vous présenter comme un écrivain et préparer la voie pour le reste de la rédaction. Il est important de savoir que l’introduction ne doit pas montrer tous les points importants de votre rédaction. L’introduction doit être comme un casse-tête mystérieux et ce casse-tête ne pourra se résoudre que si le lecteur continue de lire votre texte.


La thèse :

La thèse est l’idée principale de l’auteur, qui est formulée en deux ou trois phrases. La thèse est souvent écrite comme la dernière phrase de l’introduction. Il est important de se souvenir que la thèse n’est pas objective, mais une position subjective avec laquelle le lecteur peut être en désaccord. Par exemple, ma thèse lors du concours de rédaction 2019-2020 était :

« Si je me retrouvais à la tête du gouvernement, je planifierais plus de projets “verts” au Canada, imposerais aux corporations de prendre la responsabilité de leurs actions, et encouragerais les médias à changer les perspectives de consommation des citoyens canadiens. »

-Extrait de la rédaction de Vyacheslav Stupak, gagnant d’une bourse de 1 000$ de l’Université d’Ottawa dans la catégorie français langue seconde.

Quelques astuces pour une bonne thèse sont d’éviter de poser des questions, écrire uniquement des mots nécessaires, et de ne pas écrire de clichés. Je préfère écrire ma thèse avant de commencer à écrire mon introduction et les arguments, car je pense que la thèse est une épine dorsale de la rédaction.


Arguments :

Chaque affirmation doit avoir une preuve pour défendre votre argument selon la thèse choisie. Par exemple si vous écrivez, « Si j’étais le premier ministre du Canada, j’augmenterais la production d’énergie éolienne le long des côtes. » Une preuve pour supporter votre argument pourrait être :

« C’est un projet qui a déjà été réalisé au Danemark et qui génère désormais 41 % de l’énergie éolienne utilisée dans l’Union européenne. »

-Extrait de la rédaction d’Iris Habekost, gagnante de la bourse de 12 000$ de l’Université d’Ottawa dans la catégorie français langue seconde.

Une astuce qui améliorera vos arguments est d’éviter la répétition. Vous devez avoir des arguments variés, car vous ne pouvez pas défendre votre thèse en vous basant sur un seul argument. Une autre astuce est d’avoir de la consistance dans vos arguments. Seules les pensées qui ont été écrites dans la thèse doivent avoir un argument et les exemples doivent être donnés pour les arguments correspondants. Je vous recommande de faire un plan avant d’écrire, car quand vous rédigez un plan, vous pouvez éviter les répétitions et les inconsistances dans votre rédaction. 


Conclusion :

Le but d’une conclusion est de faire un sommaire du raisonnement fait dans votre rédaction. Pour faire cela, vous devez brièvement reformuler votre thèse avec des mots différents. N’ajoutez pas de nouveaux arguments et ne mentionner plus votre essai dans la conclusion. Une astuce que je suggère est d’écrire votre thèse d’une perspective différente.


Dernières astuces pour réussir la rédaction :

  • Lisez les instructions attentivement pour le concours et le thème de la rédaction.
  • Rédigez un plan pour la structure de votre argumentation: écrivez clairement votre thèse avec trois arguments et des preuves pour chaque argument.
  • Soyez sûr que vous ne dépassez pas la limite de mots spécifiée par les règlements.
  • Vous ne devriez pas bifurquer et discourir sur d’autres sujets. L’utilisation des mots complexes n’est pas nécessaire s’il n’y a pas une occasion propre.
  • Vérifier votre texte deux ou trois fois et corrigez les erreurs.
  • Lisez la rédaction encore une fois après avoir fini. Quand nous lisons le texte dans notre tête, nous pouvons manquer une faute de frappe ou des erreurs comme des phrases inconsistantes, des mots difficiles, et l’ordre des idées.
  • Soumettez la rédaction en ligne avant la date limite.

Si vous croyez sincèrement en votre besogne et en votre argument, le lecteur va s’identifier avec votre travail, va penser à ce que vous avez écrit, et peut être que votre rédaction changera quelque chose dans son esprit. La plus grande astuce que je peux vous donner est de croire en votre essai, et de travailler farouchement sur votre rédaction; ceci va attirer l’attention des lecteurs. Si vous dédiez assez de temps et de travail sur votre essai, vous serez fiers de l’envoyer à la compétition. Alors, travaillez durement les amis, et soyez fiers de tout ce que vous avez écrit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *