Biographie de l’auteure :

Article écrit par Emma Streng, ambassadrice du Français pour l’avenir sélectionnée pour le FNJA 2020. Emma a 17 ans et étudie en 11ème année en Colombie-Britannique. Elle aime vivre de nouvelles aventures et explorer sa ville avec ses amis.


Quand on m’a donné l’opportunité d’écrire un article pour le blogue du Français pour l’avenir, je savais que je le ferais; mes amis seraient tellement heureux quand ils le liraient! Mais que pourrais-je écrire? Avant tout, ce qui est le plus important pour moi dans la vie, c’est mes amis, ma famille, être un guide du Canada et parler français. Tout cela, c’est grâce à Abbotsford, une communauté que j’adore! Elle a ses problèmes, bien sûr, mais elle sait rendre hommage à sa culture locale! Connue comme la capitale des baies au Canada, la ville avait par exemple décidé à ce titre d’installer en 2011 un autre monument dédié aux baies. Mais quoiqu’il arrive, c’est ma communauté! J’ai vécu ici aussi longtemps que je me souvienne.


Grandir ici est quelque chose que je recommanderais à n’importe qui, et je me souviens du moment exact où je savais que je voulais vivre ici pour toujours. Je venais de descendre jusqu’au centre-ville historique d’Abbotsford, sous cette étrange pluie latérale que nous recevons ici et qui vous refroidit jusqu’aux os, afin de rencontrer mon ami au début du mois de décembre pour l’éclairage annuel du sapin de Noël. Je descendais la colline et voici ce que j’ai vu : les enfants prenaient des photos avec la mascotte en forme de fraise d’Abbotsford, la file d’attente pour rencontrer le Père Noël faisait au moins un kilomètre de long et les petites boutiques vendaient des articles à toutes les personnes de l’événement. J’ai entendu des chanteurs et joueurs de cornemuse qui venaient chaque année (à ce jour, je n’ai aucune idée d’où ils viennent, mais en vivant ici, vous vous habituez à la cornemuse aléatoire). J’ai senti le chocolat chaud horriblement dilué, qui vous brûle la langue, mais qui vous donne cette sensation de chaleur. C’était parfait, tout à fait parfait! J’y suis allée chaque année depuis aussi longtemps que je me souvienne et je ne peux imaginer une année où je n’irai pas.


À la bibliothèque Clearbrook. Je peux comprendre que vous ne soyez peut-être pas convaincu de faire vos valises et de déménager ici, mais permettez-moi de vous parler d’un autre jour qui me rappelle cette communauté incroyable! Mes amis et moi venions de quitter l’école assez tôt afin d’« étudier » pour nos examens, et nous nous sommes dirigés vers la bibliothèque Clearbrook. Nous avons essayé d’étudier; je jure que nous avons vraiment essayé mais nous ne pouvions pas. Nous nous sommes ennuyés environ 15 minutes après être arrivés, alors nous avons décidé de partir à l’aventure. La première chose que nous avons faite a été de se rendre à la Reach Gallery, un endroit incroyable où sont présentés les arts et la culture de la Fraser Valley, organisation à but non lucratif financée par la ville d’Abbotsford. Nous avons adoré cela. Nous sommes entrés et la réceptionniste était tellement heureuse que nous soyons les premiers ce jour-là, elle était vraiment très accueillante. Le sentiment d’explorer nous a submergé, nous avons couru en voyant des œuvres d’art incroyables que d’autres pourraient qualifier d’ennuyeuses, et avons posé au moins un million de questions à la réceptionniste, qui était très gentille et nous a aidés à comprendre qui étaient les artistes, ce que les œuvres signifiaient et combien de temps et d’efforts y ont été consacrés.


Après un certain temps, nous avons décidé de partir pour faire d’autres arrêts : le bureau du maire, le poste de police et la caserne de pompiers. D’abord, nous sommes arrivés au bureau du maire sans véritable raison, et grâce à la gentillesse des employés, nous avons fini par repartir avec une multitude de marchandises d’Abbotsford, comme si nous étions des touristes dans notre propre ville! Nous avons ensuite décidé de marcher sur Justice Way et de rencontrer des policiers. Nous sommes entrés dans le service de police d’Abbotsford et avons demandé si nous pouvions faire une photo avec un officier. Après un rire retentissant des personnes de la réception qui étaient évidemment confuses de notre demande, elles ont accepté, nous ont donné des autocollants et ont pris une photo de nous avec quelques officiers clairement amusés de la situation. Enfin, nous avons été à la caserne de pompiers. J’ai demandé si je pouvais rencontrer les pompiers, ceux-ci ont accepté et demandé si nous aimerions nous asseoir dans un de leurs camions. Nous avons donc pu monter et visiter l’un d’entre eux, ce que j’ai trouvé particulièrement épique!

Mes amis et moi à la caserne de pompiers d’Abbotsford, dernier arrêt de cette incroyable journée dans ma communauté!

Pour finir, cela fait plusieurs décennies que chacun essaie d’apporter sa contribution à cette incroyable communauté et de faire de son mieux pour être gentil et attentionné envers les autres. On profite également de la diversité en termes d’ethnies, de religions, de cultures et de convictions politiques. Tous les jours, j’ai la chance d’interagir et de développer des relations avec des gens qui sont à bien des égards très différents de moi. C’est pour toutes ces raisons que j’adore Abbotsford, ma communauté, et que je la recommanderais à tous!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *