Lisa Balfour Bowen

Lisa Balfour Bowen, Présidente fondatrice du Français pour l’avenir, est ancienne journaliste et critique d’art de Toronto. Au cours de sa carrière de 35 ans, ses articles sont apparus dans The Globe and Mail, The Toronto Star, The Toronto Sun, The Gazette, Montreal Star, Maclean’s, Canadian Art et d’autres publications canadiennes.

Née à Hamilton, Ontario, et instruite à l’Université de Toronto, à l’université de La Sorbonne et à Harvard University, Mme Balfour Bowen possède depuis longtemps un intérêt pour, et est engagée envers le bilinguisme et le biculturalisme. Dans les années soixante, elle a traduit en anglais cinq volumes du Rapport Parent sur l’Éducation (Québec), a été la première correspondante politique anglophone nommée à la Tribune de la presse de l’Assemblée nationale à Québec (de 1967 à 1969) et elle a été conseillère politique bilingue du secrétariat des affaires fédérales et provinciales du gouvernement de l’Ontario sous les Premiers ministres John Robarts et Bill Davis (de 1969 à 1972). Elle a de plus aidé à établir les programmes de bilinguisme et de biculturalisme en Ontario et elle a coordonné les programmes pour La Commission permanente Ontario-Québec.

Dans la province de Québec, Mme Balfour Bowen a fait des reportages sur les enjeux politiques et sociaux pour le Montreal Star. Elle a été nommée par la suite correspondante politique à l’Assemblée nationale de Québec pour les journaux de la compagnie Southam à travers le Canada. Au cours de cette période, Mme Balfour Bowen a interviewé et a écrit au sujet de personnages politiques chevronnés tels que Jean Lesage, Daniel Johnson Sr., Robert Bourassa, René Lévesque, Jacques Parizeau, Pierre Elliot Trudeau et Jean Chrétien.

Mme Balfour Bowen a contribué à fonder Le français pour l’avenir en partant d’une idée conçue par John Ralston Saul, écrivain de renommée mondiale. Elle a organisé et a présidé le premier évènement du Français pour l’avenir qui a eu lieu à l’hôtel de ville de Toronto en 1997 et auquel ont participé 200 élèves de huit écoles. Grâce à ses efforts constants, le français pour l’avenir a connu une fulgurante évolution rejoignant  plus de 3 000 élèves dans 16 villes principales à travers le pays. Depuis sa création, l’organisme a évolué et propose notamment un Forum national des jeunes ambassadeurs, un Concours national de rédaction et des Sessions franconnexion, rejoignant un total de plus de 10 000 élèves par année.

En 2001, Mme Balfour Bowen a reçu l’Ordre de la Pléiade, un prix internationalement reconnu, pour ses efforts de promotion de la langue et de la culture française et pour son service aux idéaux de la francophonie. Mme Balfour Bowen a également reçu l’Ordre du Mérite francophile conféré par l’Association canadienne-française de l’Ontario ainsi que l’Ordre des Palmes Académiques conféré par La République française. En juin 2008, l’Université Laurentienne a conféré un doctorat honorifique à Mme Balfour Bowen. Ce doctorat lui a été décerné en reconnaissance de ses efforts pour la promotion du bilinguisme – plus spécialement de la langue française – au Canada au cours de ces douze dernières années. En 2012, elle a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth et a été nommée “Senior Fellow” du Massey College de l’université de Toronto. En mai 2015, elle a reçu un doctorat honorifique de l’Université Sainte-Anne, à Pointe-de-l’Église, Nouvelle-Ecosse pour sa contribution à l’avancement et au rayonnement de la francophonie.

Parmi ses activités bénévoles, Mme Balfour Bowen a servi sur le conseil d’administration du Toronto French School et de l’Alliance Française de Toronto. Elle a de plus été directrice fondatrice des “Toronto Arts Awards”, du “Tarragon Theatre” (Toronto) et de  “Friends of the Library, Trinity College” (Toronto).

Mme Balfour Bowen est mariée à Walter Bowen, un avocat torontois. Elle a deux enfants bilingues, Arabella et Staunton.