Biographie de l’auteure :

Article écrit par Ghalia El Hayawan. Ghalia est une étudiante en première année dans le programme de psychologie bilingue au campus Glendon de l’Université York. Elle a gagné le Concours national de rédaction de l’année 2019-2020. Pendant son temps libre, elle écoute de la musique, regarde des séries d’animations japonaises, fait de la broderie et aime rouler sur sa planche à roulettes.


Bonjour, je m’appelle Ghalia El Hayawan et je viens de commencer mes études universitaires en psychologie au campus Glendon de l’Université de York. Si vous lisez cet article maintenant, vous savez déjà que je fais partie des lauréats qui ont gagné le Concours national de rédaction cette année. Je veux commencer par remercier Le Français pour l’avenir pour avoir créé cette opportunité et pour avoir aidé des centaines d’élèves, non seulement en finançant leurs études mais aussi en leur donnant la chance de s’exprimer en français. C’était un honneur de pouvoir écrire sur un sujet qui m’intéresse (dans ce cas, c’était l’environnement) et en même temps de pouvoir financer mon parcours post-secondaire avec une bourse. Néanmoins, produire une rédaction n’est pas toujours amusant: en effet, cela prend beaucoup d’efforts! C’est à cause de ceci que je vous écris: pour partager mes astuces pour réussir sa rédaction! Je ne vais pas vous faire perdre votre temps plus que cela, donc allons-y!


Faites des recherches détaillées et tirées de sources fiables

La première chose que je vous recommande est de faire des recherches sur le sujet de votre rédaction. En effet, c’est la première étape avant de commencer à écrire, même si c’est l’étape la plus ennuyeuse. Cette étape est nécessaire surtout si vous ne connaissez rien sur le sujet à propos duquel vous devez écrire. Assurez-vous de tirer votre information de sources fiables: soit des sources primaires – par exemple : un sondage que vous avez publié vous-même, vos propres anecdotes, des entrevues avec d’autres personnes, etc.- ou des sources secondaires – par exemple: des rapports ou laboratoires d’universités, du gouvernement et des journaux fiables. Le plus d’informations que vous avez, le plus d’idées et d’arguments que vous allez pouvoir formuler et vous aller pouvoir consacrer plus de temps à la rédaction elle-même qu’à rechercher des informations durant vos périodes d’écriture. C’est une bonne idée d’utiliser des faits, des statistiques et des citations dans vos paragraphes, mais n’oubliez pas de les mettre entre guillemets et de citer vos sources – soit dans une bibliographie ou dans des notes en bas de page – pour éviter de faire du plagiat.


Structurez votre rédaction

La deuxième astuce que je recommande est d’organiser votre rédaction. Un texte bien structuré et organisé va aider votre public cible à mieux comprendre vos arguments et idées. D’abord, il faut séparer vos preuves et l’information que vous avez recherchées en trois groupes ou plus, chaque groupe représentant un argument. Ensuite, commencez à structurer chaque argument: débutez avec une phrase qui décrit votre point/argument, renforcez cette phrase avec des exemples et explications, et enfin, finissez avec une mini-conclusion. En outre, assurez-vous de séparer vos idées en paragraphes – une idée pour chaque paragraphe – et assez d’arguments pour la longueur du texte – en général trois arguments suffisent. Finalement, assurez-vous d’avoir une structure propre pour votre introduction et conclusion: votre introduction doit commencer par un sujet amené (une phrase qui introduit la question de la rédaction), un sujet posé (la question) et un sujet divisé (vos arguments); tandis que votre conclusion commence par réécrire vos arguments et finit par une ouverture ou un lien vers un autre sujet.


Gérez votre temps et restez positif!

Finalement, le dernier conseil que je vous donnerai est la gestion de votre temps. C’est honnêtement l’étape la plus importante et essentielle pour finir la rédaction. Une bourse nécessite beaucoup d’efforts. En plus, il est impossible de finir une bonne rédaction et de la soumettre avant la date d’échéance si vous la commencer un ou deux jours avant. Il faut aussi noter que la procrastination est causée par des émotions négatives et d’ennuis envers une tâche. En conséquence, je vous recommanderai de penser à la récompense possible si vous gagnez le concours, ou à tous les éléments; mémoires et émotions qui vous rendent dans un état d’esprit positif. Ensuite, je vous conseille de séparer vos tâches – recherches, introduction, arguments et conclusion – sur une longue période de temps. En divisant vos tâches en plus petits morceaux, vous finirez sans être stressé. Comme exemple, voici mon anecdote: j’ai consacré trois nuits pour ma recherche et planification d’arguments, et un jour pour chaque paragraphe que je devais écrire (introduction, trois arguments et conclusion). Tout simplement, divisez votre temps et finissez votre tâche à un rythme confortable, sinon, le travail sera trop accablant.


Pour conclure, voici les derniers conseils que je pourrai vous donner pour réussir votre rédaction: recherchez votre sujet et n’oubliez pas de citer vos sources, organisez votre texte d’une manière lisible et divisez votre tâche sur une longue période de temps pour éviter la procrastination. Néanmoins, si vous voulez avoir d’autres astuces et conseils, n’hésitez pas à lire les autres articles publiés dans le blogue du Français pour l’avenir. Et encore une fois, je remercie l’organisme pour sa contribution et pour avoir donné aux jeunes francophones et francophiles du Canada l’espace pour s’exprimer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *